I have a dream. De l’esclavage aux droits civiques

Les luttes pour les droits civiques menées par les Afro-américains font partie des grands combats d’émancipation de l’humanité.

L’exposition s’inscrit dans le cadre des commémorations liées aux 50 ans de l’assassinat de Martin Luther King (1929-1968).

Didactique, elle mêle dates clés, portraits de personnages, photos et vidéos d’archives. Elle retrace l’histoire des Afro-Américains de- puis la fin de l’esclavage jusqu’à nos jours. Elle propose un focus sur la période troublée des droits civiques, époque au cours de laquelle ont émergés et sont pas- sés à la postérité des activistes tels que Martin Luther King, Malcolm X, Medgar Evers ou encore Angela Davis.

L’action politique non-violente de Martin Luther King permet de nourrir un questionnement à portée universelle sur les modalités de la résistance à toute forme d’oppression.

Commémorations autour de la mort de Martin Luther King

En 2018, l’Amérique (et sa mauvaise conscience) commémorait la date anniversaire de la mort à Memphis, le jeudi 4 avril 1968 à 18 heures, du pasteur King.

« Je fais un rêve dans lequel trop c’est trop. Et il ne devrait pas y avoir d’armes dans ce monde », lançait, le 24 mars 2018, lors de la grande marche contre les armes à feu organisée à Washington, Yolanda Renee King, la petite-fille de 9 ans du prix Nobel 1964, s’inspirant du célèbre « I have a dream », prononcé par son grand-père le 28 AOUT 1963, devant 250.000 manifestants réunis pour les droits civiques au pied du Lincoln Memorial.

Il ne s’agissait donc pas uniquement de commémorer un passé tragique. La question de l’émancipation des Noirs américains est encore bel et bien d’une criante actualité.

Genèse du projet

En novembre 2018, l’exposition, 100% made in CAL Charleroi, a été présentée au public pour la première fois dans la salle des Essarts.

Nous avions aussi projeté l’excellent documentaire « I’m not your negro » au Quai 10. Il s’agit d’un reportage passionnant basé sur les écrits de l’écrivain Noir américcain, James Baldwin, qui a vécu et relaté des événements fonda- mentaux de l’histoire de l’Amérique. « Être noir aux U.S.A. », nous dit James Baldwin, « c´est se battre en permanence pour rester en vie. Se battre, il le faut, mais qu´elle est la manière la plus efficace ? »

Pistes pédagogiques

  • Via un détour par le passé, l’exposition permet d’analyser la situation actuelle des Noirs aux États-Unis, mais aussi de discuter notre histoire belge en matière de racisme et de discrimination.
  • L’exposition envisage aussi les moyens de la résistance face à l’injustice : violente ou non-violente ?
  • Thématiques : esclavage, racisme, militantisme, défense de l’égalité, principe de laïcité

Les plus 

  • Non seulement vous pouvez emprunter l’exposition mais nous mettons également à votre disposition des outils que vous pouvez utiliser dans vos classes/groupes. Tous les outils sont à télécharger en fin d’article. 
  • Deux quiz en ligne pour tester vos connaissances à retrouver également en fin d’article 
  •  

Formation

Sur demande une personne de l’équipe pédagogique peut venir donner une formation pour vous apprendre à faire la visite guidée et/ou animer l’exposition.

Contact unique pour les réservations d’expositions :

Adrien Sacchi, chargé de projet : adrien.sacchi@cal-charleroi.be 

 

Titre

Exposition

Qui est-ce?

Jeu de plateau

Jeu de cartes

Quiz court

Quiz long

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com