25 mars – Visioconférence: cyberviolences, féminicides, …

Le 25 mars de 13h à 16h

Sur Youtube : https://youtu.be/fLeelTy-ROI

En partenariat avec la Haute Ecole Provinciale Condorcet

Dans le cadre de l’Observatoire des radicalités 

 

 

 

 

Dans la formulation de plus en plus utilisée de violences faites aux femmes , pourquoi le(s) auteur(s) ne sont-ils pas mentionnés explicitement?

Quand il arrive aux victimes de porter plainte, comment expliquer la chaîne de l’impunité ?

Pour prévenir, diminuer ou éradiquer les violences faites aux femmes et les féminicides, la voie pénale est-elle la seule et meilleure réponse ?

Alors que les crimes relatifs aux violences conjugales peuvent être sanctionnés dans le cadre de l’arsenal juridique, quelle est la plus-value de l’inscription du féminicide dans le code pénal ?

À quelles conditions peut-on transformer une violence destructrice en une énergie constructive et/ou réparatrice?

L’objectif de cette visioconférence est d’analyser les logiques et enjeux au sujet des violences faites aux femmes et des féminicides afin de sensibiliser le grand public dans une finalité de diminution, de lutte voire d’éradication.

Intervenantes

▪ Sylvie Lausberg (Conseil des femmes Francophones de Belgique) : La chaîne de l’impunité au sujet des violences faites aux femmes

▪ Christelle Macq, (Présidente de la Commission Justice de la LDH) : Quels mécanismes sociétaux et juridiques mettre en place pour en finir avec les violences faites aux femmes et les féminicides ?

▪J oziane Coruzzi (ASBL Solidarité Femmes et Réfuge pour Femmes victimes des violences), Mécanismes des violences faites aux femmes et accompagnement des victimes ?

▪ Anne Jacob (Directrice ASBL PRAXIS), : Les enjeux de la prise en charge et de l’accompagnement des auteurs de violences conjugales

▪ Laurence Zanchetta (députée fédérale) : En quoi le féminicide se distingue-t-il de l’homicide et pourquoi l’inscrire (le féminicide) dans le code pénal ?

▪ Sophie Rohonyi (députée fédérale): En quoi le féminicide constitue-t-il une violence de genre et pourquoi l’inscrire dans le code pénal ?

Le débat sera modéré par Pauline Stavaux.

Cette conférence est organisée dans le cadre de l’Observatoire des radicalités, en partenariat avec la Haute Ecole Provinciale Condorcet

 

Infos

jean.musway@cal-charleroi.be

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com