Numéro vert 0800 pour rompre l’isolement

 

Numéro vert : 0800/82 089

Un numéro gratuit pour parler en toute confidentialité et sans jugement!

Nous répondons à vos appels, du lundi au vendredi, de 9h à 20h.

Pour le mouvement laïque, poursuivre l’assistance morale malgré les circonstances sanitaires a été un impératif. C’est pourquoi le Service laïque d’aide aux personnes (SLP), en collaboration avec le Centre d’Action Laïque a décidé de démultiplier les efforts en ouvrant le numéro gratuit 0800 82 089. L’ouverture de cette ligne téléphonique avait pour objectif de rompre l’isolement des personnes et de les aider à faire face au deuil et à l’angoisse en période de pandémie. Il est aujourd’hui pérennisé.

Ce projet est rendu possible par la collaboration de nombreux permanents, bénévoles et conseillers laïques au sein des différentes régionales du CAL. Il est coordonné au plan interrégional par le Service laïque d’aide aux personnes.

La confidentialité et l’anonymat sont bien entendu garantis à celles et ceux qui auront recours à cette assistance téléphonique. Au bout du fil, ces personnes trouveront des collaborateurs formés à écouter, à voir les choses positivement et à appréhender chaque situation comme unique, appelant une réponse particulière. Nos bénévoles et nos permanents ne font appel à aucune doctrine, aucune croyance, aucun dogme.

En ces temps complexes, la solidarité est plus que jamais de mise. Le mouvement laïque met un point d’honneur à assumer ses responsabilités.

En savoir plus sur le SLP et ses projets :

Eliane Janssens – eliane.janssens@cal-charleroi.be – 0479/52.11.16  

Un regard laïque sur… par Jules Boulard

Le confinement et le couvre-feu, sans mettre en cause leurs raisons sanitaires, ont peut-être ceci de bon qu’ils nous laissent plus de temps à la réflexion. Mais c’est, en réalité, le vécu aujourd’hui de ce que Koninck a voulu exprimer jadis dans son tableau du « Philosophe au livre ouvert » (1645) : un personnage âgé, comme reclus, méditant devant un livre ouvert, un globe terrestre et… un crucifix. Le décor, l’éclairage, l’escalier sont aussi très significatifs symboliquement, de même l’absence de tout autre personnage dans la perspective de longs couloirs sous les voûtes : nous voilà !

S’il s’agit là d’une ambiance propice à la réflexion, je crains fort qu’elle ne soit pas des plus favorables à l’exercice de la laïcité laquelle, si elle se fonde sur une pensée humaniste, n’en exige pas moins un engagement concret, actif, social, mû par les options altruistes de respect, tolérance et pluralisme. Dans la situation de confinement actuelle, avec toutes les restrictions de contact et de mobilité qui nous sont imposées, nos activités traditionnelles sont suspendues… et la clarté qu’elles s’efforçaient de répandre est bel et bien mise en veilleuse.

Par contre la parole réductrice, dogmatique, parfois vindicative et même terroriste continue à se répandre du haut des clochers comme des minarets. Elle trouve une tribune dans nombre de médias et sur les réseaux sociaux. La stratégie prosélytiste bénéficie d’un terrain favorable en ces périodes troublées par la pandémie annonciatrices de catastrophes mondiales. Rien de tel que la peur pour rendre les esprits comateux, vulnérables aux diatribes des gourous de tout poil.

Quels seront nos lendemains lorsque, le risque pandémique provisoirement écarté, nous nous retrouverons à la merci des castes politicienne, économique, et surtout pseudo-scientifique qui auront pris l’habitude – et l’assurance – d’exercer un pouvoir quasi absolu ? Jusqu’où peut-on accepter les clauses dites de « solidarité » invoquées, rabâchées, imposées ? Qui, ou quel État acceptera que la désobéissance reste l’un des droits fondamentaux, une forme légitime de la liberté, en paroles comme en actes ?

Ne devons-nous pas, laïcs convaincus, être vigilants, nous préparer à affronter de nouvelles idéologies totalitaristes et mettre tout en œuvre pour éradiquer le virus qui ronge ou pétrifie les dynamiques démocratiques ? Peut-être y a-t-il une perspective moins sombre dans la création d’assemblées populaires dont la naissance est annoncée ici et là ? En attendant cette opportunité à saisir, pourquoi ne pas mobiliser nos tribunes, occuper le plus d’espace médiatique possible ? Bref, continuer à être « présents » ?

J.G. Boulard [Cercle Laïque d’Aiseau-Presles, Farciennes et Châtelet]

1 + 1 =3

SOUTIEN À LA PARENTALITÉ

Le CAL propose divers accompagnements dans la cadre de l’assistance morale. L’idée de ce projet est de proposer un accompagnement humaniste à la pré-natalité et donc d’offrir aux futurs et/ou jeunes parents une assistance morale afin de les accompagner dans cette étape de leur vie.

Les parents peuvent se sentir seuls et démunis face à cette nouvelle étape. L’idée est de proposer un soutien notamment aux futures mamans seules et aux familles démunies (socialement ou financièrement) qui ont à cœur de vivre cette énorme aventure de manière sereine et légère.

Ces ateliers permettront de: 

  • Renforcer l’autonomie et du bien-être 
  • Mettre en valeur l’eudémonisme
  • De toucher une dimension réflexive en se demandant ce que signifie être parent et d’articuler ce nouveau statut avec les valeurs que les parents veulent porter, transmettre, défendre.
  • Accompagner émotionnellement les parents et travailler sur la prévention du burn out.

À long terme,  ces ateliers permettront d’encourager la solidarité et créer un mouvement qui fasse connaître et rende visible dans l’espace public les besoins/expériences de ces parents.

Ce service est entièrement gratuit.

Infos et réservations : audrey.vaccin@cal-charleroi.be

Sondage en ligne à destination des enseignants: la liberté d’expression à l’école

Entre le procès des attentats de Charlie Hebdo et l’assassinat de Samuel Patty en France, nous le savons la liberté d’expression est en danger et menacée par un terrorisme qui se réclame de l’islam.

Ensemble, nous devons lutter, faire front contre cette menace et défendre ce droit. Cependant,  vandaliser la mosquée de Liège, en placardant ses murs de caricatures de Mahomet, comme ce fut le cas le 3 novembre dernier, ne fera pas progresser les esprits, car le message décodé par la communauté locale est clair: c’est, pour elle, un rejet des musulmans qui habitent ce quartier.

La difficulté de faire de la liberté d’expression un instrument d’émancipation et d’ouverture aux autres, est évidente. Le Centre d’Action Laïque souhaite donc réaffirmer tout à la fois l’importance de cette liberté et la nécessité de sa maitrise: c’est le sens du travail de l’enseignant.

 

Le rôle de l’enseignement

La liberté d’expression fait partie des missions de l’enseignement, c’est d’ailleurs inscrit dans le Décret Neutralité de 1994.  La liberté d’expression compte parmi ces libertés démocratiques qui sont menacées. Il convient donc d’éduquer à son exercice et de rappeler que la liberté d’expression est limitée éthiquement par les restrictions que chacun se fixe librement et juridiquement par des restrictions qui s’appliquent à chaque citoyen.

L’école se doit d’être un lieu d’émancipation de chaque élève où lui sont offerts les outils qui lui permettront de devenir un citoyen critique, responsable, actif et solidaire. L’école est un lieu qui vise l’indépendance et l’autonomie des élèves à l’égard des différentes influences qui s’exercent sur lui : familiales, culturelles, religieuses ou politiques. Pour cela, les enfants doivent être confrontés à la diversité d’opinions, de cultures et de modes de vie. Le Décret Neutralité prévoit que l’enseignant doit faire attention aux termes qu’il utilise lorsque les sujets traités touchent aux convictions des élèves. Il n’existe cependant pas de droit à ne pas être confronté à des idées qui nous déplaisent, pas plus que d’idées que l’on ne puisse discuter ou critiquer dans le cadre scolaire. Éduquer à la liberté d’expression, c’est aussi apprendre à faire la distinction entre les personnes et leurs idées, actes, préférences ou convictions.

 

Les pistes proposées par le Centre d’Action Laïque

  • Intégrer davantage les questions qui touchent aux valeurs fondamentales de nos démocraties à la formation initiale et continue des enseignants, afin que ceux-ci aient une connaissance et une compréhension, en profondeur, des enjeux liés à la liberté d’expression et aux enjeux démocratiques en général. C’est une condition nécessaire à la construction de ce lien de confiance.
  • Renforcer l’approche liée aux valeurs au sein de l’école. Par exemple en ne considérant pas les enseignants de philosophie et citoyenneté comme des enseignants de seconde catégorie.
  • Garantir une réelle mixité dans les écoles. La rencontre de l’altérité, la découverte de la différence et la confrontation des idées ne sont possibles que si l’école garantit une mixité sociale, économique et culturelle.
  • Redéfinir la place des parents au sein de l’enseignement.
  • Renforcer la formation initiale et continue des professeurs de philosophie et citoyenneté et la mise en place d’une inspection opérationnelle pour ces cours.
  • Le passage obligatoire de cours de philosophie et citoyenneté à 2 heures pour tous les élèves, tous réseaux confondus.

Vous êtes enseignant.e? Participez à notre sondage en ligne!

Le CAL a réalisé un sondage afin de prendre connaissance de la réalité de terrain des enseignant.es, leurs difficultés d’aborder certains sujets en classe et en dehors. Il est disponible ici

Chaîne épistolaire philosophique et solidaire

La révolution numérique semble mettre en péril notre rapport à l’écrit.

La spécificité de l’écrit par rapport à l’oral s’estompe.

Dans le «tchat», les «tweets» ou les «SMS», les écrits volent aujourd’hui aussi vite que le font les paroles.

La complexité des articulations discursives fait place à des slogans simplistes.

L’orthographe se simplifie au risque de se couper de son histoire : là aussi on écrit comme on parle. On n’apprend plus certains temps jugés trop littéraires comme le subjonctif plus-que-parfait. Même le passé simple est voué à passer à la trappe.

Sommes-nous, dès lors, destinés à nous passer de ce qui fait le sel de l’écrit ou à réinventer notre rapport à lui ?

Avant de se désespérer de cet avenir possible ou de s’en féliciter en considérant qu’il est plus aisé de dicter à Siri (ou à une autre application informatique de commande vocale) ses recherches plutôt que de les écrire, il importe toutefois de se poser la question suivante :

Quel est l’intérêt de l’écriture manuscrite ?

À quoi sert-il d’écrire et corrélativement de lire ?

En décembre 2020, en plein confinement, le CAL Charleroi a lancé une chaîne épistolaire afin de permettre à un maximum de personnes de répondre à ces interrogations – de façon manuscrite – et d’emboîter leur pensée à celle des personnes qui les ont précédées au sein d’une chaîne de réflexion qui visait à nourrir non seulement notre liberté de pensée, mais aussi notre solidarité en ces temps d’isolement confiné.

Guillaume Lejeune, animateur philo au CAL Charleroi, a rassemblé toutes les contributions afin de compiler l’ensemble des réflexions épistolaires au sein sein d’une publication.

Vous pouvez réserver un exemplaire auprès de Guillaume, par mail ou consulter la publication dans cet article.

Plus d’infos: guillaume.lejeune@cal-charleroi.be 

 

Dossier pédagogique – Ecopédagogie

Guillaume Lejeune, notre animateur philo a réalisé un dossier pédagogique dans lequel il expose l’intérêt de coupler nouvelles pratiques de discussion philosophique et  une approche écopédagogique.

Derrière cette étiquette un peu sibylline, il s’agit de faire des environnements variés qui constituent notre société un instrument d’interrogation sur le monde. A l’heure où la nécessité d’éduquer à l’environnement s’annonce toujours plus vive, il importe aussi de se laisser questionner par l’environnement pour que la discussion philosophique ne soit pas déconnectée du lieu de son émergence et de ses applications.

Le dossier se compose d’une présentation théorique et d’exercices pratiques. Cliquez ici pour télécharger

Guillaume donnera deux formations, organisées par Entre-vues :

  • le 28 avril : présentation du dossier, explication des différents principes et exercices.
  • le 19 mai : mise en pratique en extérieur

Les informations pratiques suivront bientôt. 

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com